Epire

12 mai 2019

La sauge de Jérusalem recouvre de jaune les montagnes, les pieds légers évitent les orchis qui fleurissent si discrètes, dans les chemins rocailleux l’œil avisé distingue les tortues des pierres, les vipères paressent, les oliviers de bohème parfument les plages et la sarriette les collines, et puis ces mille fleurs au nom inconnu, les nuits de grenouilles et rossignols…

Epire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut