réalisation d'un lieu

10 juillet 2017

La réalisation d’un lieu. Une zone blanche, dont un point se colore. Roseaux, rivage gris et vert, les ondulations des vagues et des herbes. Quel écart avec la topographie rêvée lors des songeries passées, quelles étaient les lignes imaginées ? Une sorte de vide, d’absence, face à une courbe de l’océan. L’absence devenue terre, vie bruissante, hameaux disséminés, roselières, oiseaux. La ligne cambrée du rivage, seule, demeure l’abstraction qu’elle figurait. Roulement des vagues, renouvellement infatigable, boucle de temps figée en cercles de marées et de jours, invariable sous le ciel changeant, les nuages, le vent. Comment dire la fixité de cette courbe immobile dans le déferlement ?

réalisation d'un lieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut