ciudad rodrigo

10 juillet 2018

Chaque fleuve qu’elle franchit rapproche les montagnes et espace les villes. Les droites se courbent, les journées s’allongent — tout, peu à peu, devient orbe, quand la présence humaine s’amenuise.

Ciudad Rodrigo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut