Miramare

11 avril 2019

Et j’ai vu les jardins de Marienbad longer la mer.

« (…) dans un passé de marbre, comme ces statues, ce jardin taillé dans la pierre, (…) comme si je passais entre deux haies de visages immobiles, figés, attentifs, indifférents, tandis que je vous attendais déjà, depuis toujours, et que je vous attends encore, hésite encore peut-être, regardant toujours le seuil de ce jardin… »

Miramare

« — Un jardin à l’ordonnance rassurante, aux arbustes taillés, aux allées régulières où nous marchons à pas comptés, côte à côte, jour après jour, à portée de main mais sans jamais nous rapprochez d’un pouce, sans jamais… — Taisez-vous, taisez-vous ! »

Miramare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut