26 mai 2017

Je trouve parfois des oiseaux accidentels (légers à l’envol), entre mes mains que pourtant je blesse sur les planches brutales et les outils mal maîtrisés. Écorchées, mais vives toujours pour l’accenteur moucheté et le martinet au vol brisé.
(Après l’accenteur et le martinet, j’ai recueilli un merle et un moineau. Les jeunes oiseaux chutent beaucoup, ce printemps. Par quel hasard tombent-ils entre mes mains ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut